agrandir le texte retrecir le texte

Préservons la sécurité

Réhabilitation du pont de Saint Jean Bosco

Le pont de Saint Jean Bosco est certes un monument historique qui s’est naturellement fragilisé avec le temps. Aussi était nécessaire de le renforcer pour préserver la sécurité des usagers. Le conseil municipal a fait le nécessaire en votant un montant de 300 000 euros pour réhabiliter l’ouvrage d’art. La rénovation a débuté fin mai et doit s’étendre sur six mois maximum. Les dates n’ont pas été choisies au hasard. Elles couvrent volontairement la période des grandes vacances, pour ne pas pénaliser les parents qui viennent déposer leurs enfants à l’école Jeanne D’arc. Ces travaux réalisés par une entreprise guadeloupéenne impliquent néanmoins une réorganisation de la circulation. Une déviation est mise en place à partir de la route existante mais en rallongeant de très peu le trajet.
Les travaux du pont de Saint Jean Bosco arriveront à leurs terme, fin janvier 2020.

La route de l’Enclos fait « bitume » neuf

Cette route à l’origine, était une simple trace avec quelques habitations. Puis avec le temps, au vu des nouvelles constructions, sa fonction a évolué. Mais le fait qu’elle ne soit pas « voiturable » présente un handicap majeur pour les riverains qui se voient contraints de laisser leur véhicule sur l’autre versant de la route départementale. Il arrive d’ailleurs régulièrement que ces véhicules soient fracturés ou vandalisés.
UN ESPRIT DE SOLIDARITÉ
Le conseil municipal a pris la décision de faire une route en bitume, ce qui du même coup assure la sécurité pour le transport des malades ou des accidentés en véhicule prioritaire. L’accès de cette nouvelle route se situe à Champfleury et dessert la section « Dos d’âne ». Il a fallu en amont obtenir l’accord des propriétaires des terres sur lesquelles passe la nouvelle route. Les familles Zénon, Adémar et Gerce ont donné leur accord à la fois pour le passage de la route et la construction d’une aire de stationnement.

La route est opérationnelle depuis 6 mois. Le coût global des travaux sont estimés à 200 000 euros et le chantier a permis d’embaucher un salarié pendant 3 mois.

Carrefour de Grande-Savane : privilégier la sécurité

Il s’agit en réalité de mettre hors d’eau ce carrefour. En effet, la topologie du site implique que l’eau de pluie stagne et accentue la dangerosité, tout particulièrement de nuit. Aussi, une première intervention vient d’être réalisée par dépendent pas de la municipalité mais également du Département. La commune a récemment engagé des réfections avec le concours de la Région pour les routes de Moscou et Palmiste. Une programmation est faite pour la route de désenclavement de Denis et celle qui traverse la résidence Gaétan Valeau. Cette densité d’eau pluviale oblige également à un nettoyage des canaux de manière récurrente et le rebouchage des trous sur la chaussée.
Ces travaux se sont achevés depuis le mois de juillet 2018.

SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE, L’ENSEMBLE DES TRAVAUX DE VOIRIE RÉALISÉS EN 2018 ET 2019 S’ÉLÈVE À 580 436 EUROS.

La plage de Rivière-Sens s’offre une cure de jouvence

Dans le cadre du plan Océan initié par la collectivité régionale, il est prévu un certain nombre de réalisations sur la plage de Rivière-Sens.

Les premiers travaux ont été engagés dans l’urgence suite au passage de l’ouragan Irma à hauteur de 20 000 euros. Puis, la collectivité a entrepris une première phase plus concrète comme la réalisation de vestiaires sur la plage.

Au final, ce sont près de 300 000 euros que la collectivité prévoit d’investir pour la mise en valeur de cette bordure littorale.
De plus concernant ses travaux la consultation des travaux est prévue en 2020.

Chemin de Champfleury

Cette route a été fragilisée suite à des travaux de réfection de canalisation d’eau, initiés par la communauté d’agglomération du Grand Sud Caraïbe. L’ensemble des acteurs se sont mobilisés afin de restauré la route, à hauteur de 160 000 euros.

Hall des sports Lucette Michaux-Chevry « chouchouté »

Le hall des sports a eu droit cette année à une belle réhabilitation à hauteur de 100 000 euros. Lancés en janvier, ces travaux se sont déroulés sur deux mois.

Ma mairie 24h/24
Mon Compte Citoyen
Publication
Agenda